LES NEWS DE VALMALETE.COM
Michel Plasson magnifie Faust à l'Opéra des Nations de Genève

Michel Plasson magnifie Faust à l'Opéra des Nations de Genève
 
L’affiche du Faust de Charles Gounod proposée par l’Opéra des Nations de Genève s’avérait alléchante. Sur le plan musical d’abord, avec un « remplaçant » de luxe en la personne de Michel Plasson, suite à la défection de Jesus Lopez Cobos, mais aussi sur le plan vocal, avec la présence de John Osborn dans le rôle-titre, et de l’éblouissante soprano arménienne Ruzan Mantashyan, découverte in loco la saison dernière dans une Bohème de mémoire …..
….. A la tête d’un Orchestre de la Suisse Romande des grands soirs, l'immense Michel Plasson magnifie la partition, rendant justice – avec énormément de subtilité et de retenue – aux bonheurs et inventions mélodiques du chef d’œuvre de Gounod (dont l’enregistrement discographique qu’il en a fait, avec son Orchestre du Capitole, reste, aujourd’hui encore, la référence absolue !). Et c’est un vrai bonheur de voir les musiciens, visiblement envoûtés – pour ne pas dire magnétisés par la baguette du chef français –, répondre à la moindre de ses intentions…
Opera Online - Emmanuel Andrieu – 18 février 2018

À GENÈVE, MICHEL PLASSON SAUVE FAUST

« Deux centième anniversaire de la naissance de Charles Gounod oblige, le Grand Théâtre de Genève présente son Faust.
En mars 1980, déjà, Michel Plasson dirigeait Faust au Grand Théâtre de Genève. … Aujourd’hui, presque quarante ans plus tard, Michel Plasson qui se décrit « être une vendange tardive », ne se laisse pas emporter dans une direction d’orchestre sucrée. Loin de là. Tout au long de la soirée, il sculpte un Orchestre de la Suisse Romande attentif et souverain. Rien ne compte plus pour le chef français que l’élégance de cette musique française dont il possède l’esprit, que la beauté des phrases musicales, que le discours orchestral. Il offre aux chanteurs un tapis d’harmonies sur lequel ils n’ont plus qu’à se poser …. Aux saluts, ….. spectateurs pour la majorité encore occupés à offrir un triomphe aux deux vrais protagonistes d’émotion, Jean-François Lapointe et l’inestimable Michel Plasson, sauveur de Faust »
Extraits de la Scène, Opéra, Opéras par Jacques Schmitt – le 4 février 2018 - Clef Resmusica
 
Faust brise le reflet de son âme nihiliste et libertine

«  Mais le véritable héros de la soirée, celui qui a reçu le plus beau salut du public, était l’invité surprise. Remplaçant Jésus López Cobos souffrant, Michel Plasson, 85 ans, a offert son immense expérience sans une once de routine. L’OSR sonne clair et franc sous son geste sobre, dans un perpétuel souci de la ligne claire, de l’écrin vocal, du fil narratif et poétique. L’élixir de jouvence, c’est lui qui l’a bu! »
Extrait de la Tribune de Genève - Matthieu Chenal - 2 février 2018

Retour liste News



© 2002 www.valmalete.com

mercredi 25 avril 2018